Le Syndicat Départemental d’Énergie de la Haute‐Garonne (SDEHG) a proposé, en 2018, un nouveau service pour les communes de la Haute‐Garonne. Il s’agit d’un programme départemental d’installation de 160 radars pédagogiques dont le financement est pris en charge à 50% par le SDEHG.

Le conseil municipal de Mondonville a demandé au SDEHG d’installer deux radars pédagogiques. Il se situent au niveau de la route de Toulouse et de la route de Pibrac.

La participation financière du SDEHG, correspondant à 50% du coût d’achat et de pose du matériel. La part restant à la charge de la commune est d’environ 1 500 € par radar.

Cet équipement de prévention, implanté en bordure de chaussée, informe les conducteurs de leur vitesse sans les sanctionner. Il affiche un message d’alerte si la vitesse est supérieure à celle autorisée.

Le radar pédagogique est là pour que les automobilistes prennent conscience que parfois, ils sont en infraction, encourent des risques et font prendre un danger pour les usagers du domaine public, piétons, enfants, vélos, motos.

Le radar pédagogique n’a pas vocation à sanctionner l’usager qui ne respecterait pas la limitation. C’est un outil de prévention, simple d’utilisation et efficace pour réduire les accidents.

En plus d’être un outil de prévention, le radar pédagogique permet de réaliser des statistiques sur la circulation. Il permet de savoir combien de véhicules sont passés, à quelle vitesse et à quel moment.

Ces précieuses informations permettront d’analyser les comportements et les habitudes de conduites pour, par la suite, mettre en place des actions d’amélioration de la sécurité.