Comme chaque année, la saison entre mai et octobre est propice à la prolifération potentielle des moustiques, et notamment des moustiques « tigres ».

Le moustique « tigre » est avant tout source de nuisance : il pique le jour et sa piqûre est douloureuse. Toutefois, il peut, dans certaines conditions très particulières, transmettre la dengue, le chikungunya et le zika.À ce jour, ces virus ne circulent pas activement en France métropolitaine. Néanmoins, des personnes porteuses du virus en provenance de l’étranger peuvent en effet transmettre le virus à une autre personne à l’occasion d’une piqûre de moustique tigre.

Comment prévenir leur prolifération à l’échelle individuelle ?

Afin de freiner la prolifération des moustiques « tigres », nous pouvons tous agir, par des gestes simples. L’objectif ? Eliminer les larves et les lieux de repos des moustiques adultes.

J’élimine les larves en :

  • Supprimant les endroits où l’eau peut stagner ;
  • Changeant l’eau des plantes régulièrement (ou en supprimant les soucoupes des pots de fleurs) ;
  • Vérifiant le bon écoulement des eaux de pluie (gouttières, regards, etc.) ;
  • Couvrant les réservoirs d’eau et les piscines hors d’usage.

J’élimine les lieux de repos en :

  • Débroussaillant et en taillant les herbes hautes / haies ;
  • Elaguant les arbres ;
  • Ramassant les fruits tombés / débris végétaux ;
  • Entretenant votre jardin.

LE MOUSTIQUE QUI VOUS PIQUE EST NÉ CHEZ VOUS !