Donner ses vêtements lorsqu’on ne les porte plus permet de :

  • Faire un geste pour l’environnement : réduire les déchets, favoriser le réemploi et le recyclage
  • Accomplir un acte solidaire : insertion par l’emploi, aide aux plus démunis…

Que peut-on donner ?

Les vêtements (hommes, femmes, enfants), les chaussures (attachées par paires), le linge de maison (nappes, draps, couvertures, chiffons, rideaux…) même s’ils sont usés ou abîmés. A condition qu’ils soient propres et secs et non souillés de peinture, graisses ou autres… Il est également important que les vêtements, chaussures, linge de maison soient remis dans des sacs bien fermés (sac de 30 litres maximum).

Où déposer les vêtements et textiles ?

  • Des bornes de collecte du Relais sont à votre disposition à Mondonville : place Jean-Jaurès, allée d’Orion, allée des Amandiers, chemin de Bouconne, chemin de la Cornague.
  • Vous pouvez les apporter en friperie ou dans des dépôts-vente.
    Par exemple : https://www.friperie-relais-blagnac.com/les-dons/
  • Les déposer chez Emmaüs.
  • Les déposer au secours populaire : Antenne de Blagnac, Fenouillet ou Tournefeuille.
  • Les vendre sur des site d’occasion.

Carte des bornes de collecte sur la commune

Cliquer ici pour consulter la carte des points de collecte des tissus.

Carte des bornes de collecte textile

Que deviennent vos dons ?

  • L’approvisionnement pour les associations
    En donnant vos vêtements – mais aussi chaussures, linge de maison, petite maroquinerie – au Relais, faites un petit geste pour une grande cause ; chaque sac compte ! Vous participez à la protection de l’environnement : les textiles collectés par le Relais – près de 90 000 tonnes en 2012 – sont valorisés à 90 % et sont autant de tonnages qui ne finissent pas à la décharge ou ne sont pas incinérés. Et surtout, vous contribuez à l’insertion de personnes en difficulté, par la création d’emplois durables dans les domaines de la collecte, du tri et de la valorisation des textiles.
  • Les filières de recyclage
    Les textiles non reportables en l’état sont recyclés : leurs composants pourront être valorisés. Transformés en chiffons d’essuyage ou remis à l’état de fibres, ils pourront être réintroduits dans la fabrication de nouveaux produits.