A l’instar des 23 millions de déclarant en ligne, les contribuables ayant déclaré leurs revenus sur papier peuvent accéder à leur service « gérer mon prélèvement à la source » depuis le 16 juillet dernier.

Les usagers peuvent :

  • conserver leur taux personnalisé correspondant aux revenus du foyer et calculé par l’administration fiscale : dans ce cas il n’y a rien à faire, c’est ce taux qui sera envoyé par l’administration fiscale à l’employeur.
  • individualiser leur taux : cette option permet à un couple d’éviter que les deux conjoints ne soient prélevés au meêm taux, en cas de fort écart de revenus.
  • décider que l’administration ne transmette pas leur taux personnalisé : dans ce cas, ce sera un taux correspondant à celui d’un célibataire sans enfant qui sera appliqué.
  • opter pour un versement trimestriel plutôt qu’un versement mensuel pour les contribuables qui devront verser un acompte contemporain, par exemple parce qu’ils perçoivent des revenus fonciers.

Comment gérer ses options de prélèvement à la source ?

  • Depuis l’espace particulier sur impots.gouv.fr
  • Via le numéro spécial « prélèvement à la source » au 0 811 368 368 (prix d’un appel + 0,06€/minute)
  • Au guichet de leur centre des Finances Publiques.

Une phase de préfiguration prévue à partir du 15 septembre 2018

Après le dépôt de la DSN d’août par l’entreprise ou à l’issur d’une première déclaration PASRAU à blanc par les autres collecteurs, l’administration fiscale enverra les taux à partir du 16 septembre pour prise en compte par les logiciels de paie.

Dès lors, pour les entreprises qui le souhaitent, une préfiguration sera possible. Elle permettra de reporter, à titre purement indicatif, le taux de prélèvement et le montant correspondant sur les fiches de paie de leurs employés à l’automne avant la mise en place réelle du prélèvement à la source en janvier 2019.