La municipalité vous propose de participer au fleurissement de la commune en plantant dans vos jardins et balcons : retrouvez sur cette page quelques conseils et astuces.
L’objectif : embellir Mondonville et favoriser la biodiversité, faire d’une pierre deux coups !

Chacune et chacun à son niveau peut participer à ce défi environnemental, dans un souci de développement soutenable (durable).
À vos bacs, binettes, bottes et gants, et n’oubliez pas « Sans fleurs pas d’insectes, pas d’abeilles, pas d’oiseaux » !

De quelle manière ?

Fleurissez vos jardins, terrasses, balcons et fenêtres ! Non seulement vous embellirez les rues mais vous contenterez nos chers pollinisateurs, ferez revenir des oiseaux ainsi que tous les auxiliaires invisibles mais indispensables que sont les insectes et autres vers de terre.

Quels sont les principes retenus ?

  • Sélectionner des espèces régionales ayant de faibles besoins en eau, bien adaptées à notre environnement et ne nécessitant qu’un faible entretien.
  • Donner la priorité aux plantes vivaces qui vivent au minimum quatre à cinq ans et aux plantes à bulbes à floraison printanière. Celles-ci gagnent en volume chaque année, du coup on peut constater une moindre évaporation grâce à une meilleure couverture du sol et donc moins d’arrosages. De plus, le maintien des racines limite l’érosion du sol .
  • La non utilisation de produits phytosanitaires, favoriser les engrais organiques, le compost.
  • Pratiquer les méthodes de paillage pour réduire l’évaporation, l’apparition des herbes indésirables, l’érosion des sols, améliorer la croissance et la santé des végétaux favoriser la vie microbienne des sols et favoriser la biodiversité (insectes, vers..).

 

Quelles fleurs, quelles plantes choisir et quand les mettre en place ?

 

Quelques idées et astuces :

Pour le paillage : vous pouvez utiliser l’herbe de la tonte ou arrachée et la disposer au pied des plantations. De même pour le broyat issu de vos tailles, acheté ou même parfois récupéré chez un élagueur, ou un professionnel. La paille, les feuilles mortes, les coquilles de fruits à coques et bien d’autres sont aussi utilisables…

Pour fertiliser pensez :

  • Au compost issu de compostage individuel, mais aussi du lombricomposteur qui sont tous deux économiques et très efficaces et participent grandement à la réduction de nos déchets.
    On peut facilement se procurer un composteur à faible prix via Toulouse Métropole, ou se le fabriquer avec des matériaux de récupération.
  • Au compost à faible prix issu des plates-formes Végéterre comme celle de Léguevin (DECOSET).
  • À la fumure que vous pourrez récupérer dans des écuries et centres équestres par exemple.

En savoir +

Télécharger le guide pratique du compostage et du paillage de l’Ademe (agence de la transition écologique) (.pdf, 3,2 Mo)